Tous les articles par Décapage

Numéro 63

DÉCAPAGE 63

LES CHRONIQUES

Le Journal littéraire
Nathalie Kuperman
Un voyage dans le temps avec l’auteur de On était des poissons
Regards
#1.  6 septembre 2018 13
Une journée dans la vie d’Olivier Liron
#2. Pour le livre 20
Une exploration avec des chiffres et des lettres
d’Olivier Bessard-Banquy
La Pause
Alban Perinet et Jean-Baptiste Gendarme
Où l’on parle de quelques livres…
L’Interview imaginaire
Henri Calet
Une discussion optimiste avec le romancier réaliste des « sales petites vies »
Posture (et imposture) de l’homme de lettres
Jean-François Kierzkowski
Du sexe en littérature
L’Air Vilain
Philippe Vilain

Lire, dit-il

Thématique

Écrivains : vos carnets
s’il vous plaît !

Une plongée dans l’intimité de la création grâce à l’exploration des carnets d’écrivains.

Carole Fives
Clément Bénech
Clément Ribes
Colombe Boncenne
Éric Chevillard
Éric Laurrent
François-Henri Désérable
Jakuta Alikavazovic
Julia Kerninon
Patrick Goujon
Simon Roussin
Sylvain Prudhomme
Vincent Almendros

La Panoplie littéraire d’Yves Ravey

Discret et pudique, écrivain d’une vingtaine de livres aux Éditions de Minuit, il se prête au jeu de l’autoportrait et explore ses archives, sa bibliothèque, évoque son rapport à l’écriture et nous parle de son métier.

Création

Quentin Desauw
Une vieille histoire de famille
Une nouvelle illustrée par Marion Bucciarelli
Phil Guénin
La voix de Béatrice
Une nouvelle illustrée par Elise Jeanniot
Philippe Béon
Fallait le dire !
Des microfictions illustrées par Maya Brudieux
Guillaume Tavard
Joyeux anniversaire, Gwendoline
Une nouvelle illustrée par Elis Wilk

Numéro 62

CHRONIQUE

Le Journal littéraire • Philippe Vilain
Depuis Naples, au printemps
Regards
#1 Hommage à Éric Holder
Avec Alexandre Fillon, Franck Courtès, Jean-Philippe Blondel
#2 Être beau
Un cri du coeur de Frédérique Deghelt
L’Interview imaginaire • Jean-Patrick Manchette
Un verre (d’eau) avec Jean-Patrick Manchette
Posture (et imposture) de l’homme de lettres • Jean-François Kierzkowski
De l’intérêt d’écrire quelques bons mots
La Pause • Alban Perinet et Jean-Baptiste Gendarme
Et moi, je vous en pose des questions ? • Frédéric Aribit
Tout savoir sur l’auteur en moins d’une minute, montre en main

DOSSIER

Se faire un nom (d’auteur)

Qu’est-ce qui pousse un auteur à garder son nom ou, au contraire, à choisir un pseudonyme ? Se protéger ? Protéger son entourage ? Cacher une double vie ? Pourquoi certains – selon ce qu’ils écrivent – ont une double identité littéraire ? Et qui impose ce changement ? La pression de l’entourage ? L’éditeur ?
Dix auteurs reviennent sur le choix de leur nom d’auteur.

Avec :
Blandine Rinkel,
Constance Debré
Dan Nisand,
Delphine de Vigan
Emmanuelle Bayamack-Tam
Gaël Brunet,
Julien Syrac
Michel Bernard,
Olivier Steiner
Xabi Molia.

NOUVELLES

Romain Meynier
Deuxième degré de confinement
Une nouvelle illustrée par Élise Jeanniot
Lisa Balavoine
Mini-fictions Mises en images par Marie-Pacifique Zeltner
David Thomas
Miller et les autres
Micro-fictions illustrées par Maya Brudieux
Julien Bouissoux
Un homme à la mer
Une nouvelle illustrée par Elis Wilk

Élise Jeanniot pour la nouvelle de Romain Meynier

La Panoplie littéraire
Philippe Djian

Le rendez-vous était pris. On devait se rendre
à Biarritz pour passer la journée chez Philippe
Djian, fouiller les tiroirs de son bureau, repérer
le bibelot sur l’étagère, chercher dans sa bibliothèque
un vieux bouquin qu’il veut absolument
nous montrer. On savait que ça ne serait
pas facile, Philippe Djian avait prévenu : « Je
veux pas m’en occuper, ça ne m’intéresse pas.
Les bouquins, suffisent. Les bouquins, point
barre. » Ce n’était pas le premier à venir à
reculons. On a l’habitude. Puis la France a été
à l’arrêt. Impossible de se rendre à Biarritz. On
a décidé de ne rien changer. On ne savait pas
quand la revue pourrait paraître, mais on
pouvait toujours passer des heures au téléphone.
Alors on l’a appelé.

NUMÉRO 61

Numéro 61 – Octobre 2019.

Chroniques

Le Journal littéraire Olivier Adam
Regards
Hommage à Dominique Noguez
Avec Florent Georgesco, Arthur Dreyfus, Mark Greene, Arnaud Viviant, Noël Herpe, Guillaume Daban
Où est passé l’indignation par Robert Goolrick
Hommage à François Weryergans par Alexis Ferro
Postures et impostures de l’homme de lettres par Jean-François Kierzkovski
L’Interview imaginaire Jacques Rigaut et Jean-Luc Bitton

La Panoplie Littéraire

Olivia Rosenthal par Baudouin • Printemps 2019

Entrée en littérature en 1999 et récompensée notamment par le prix Wepler et le Prix du Livre Inter, Olivia Rosenthal aime jouer avec les formes pour mieux explorer nos obsessions et le monde.
Elle nous a reçus chez elle, un jour de printemps et s’est pliée au jeu de La Panoplie.

Carnets d’Olivia Rosenthal © Revue Décapage

Thématique

« J’écris, mais j’aime mon boulot! »

Pour vivre les écrivains n’écrivent pas mais plaident, cultivent, enseignent, dessinent des maisons, soignent des gens, traduisent des livres, animent des séminaires, rédigent des rapports d’assurance… Et si beaucoup se plaignent de ne pouvoir vivre simplement de leur plume et de devoir exercer un travail alimentaire, d’autres sont heureux d’avoir ce premier métier épanouissant (ou pas) qui leur permet, par ailleurs, de faire bouillir la marmite.
Pour ce nouveau numéro, des auteurs reviennent sur l’activité professionnelle qu’ils ne lâcheraient pour rien au monde. Même pas pour la littérature.
Avec :
Arnaud Dudek, Christine Avel, Jean-Philippe Blondel, Jean-Paul Didierlaurent, Philippe Forest, Philippe Jaenada, Mathieu Simonet, Nathalie Kuperman, Pierre Raufast, Stéphanie Dupays.

Créations

Stéphane Héaume
La Frange
Une nouvelle illustrée par Émilie Alenda
Bernard Quiriny
Dîners de têtes
Une conversation avec le Baron illustrée par Floriane Ricard
Quentin Desauw
Bonhomme
Une nouvelle illustrée par Jean-Rémy Papleux
Erwan Desplanques
L’Esprit d’équipe
Une nouvelle illustrée par Elis Wilk

Elis Wilk / Pour la nouvelle d’Erwan Desplanques

Abonnement découverte n°61 : 16 euros





Dominique Noguez et les revues littéraires…


L’Azur, la première revue de Dominique Noguez.

« J’ai créé avec trois amis ma première revue à 11 ans.
Elle s’appelait L’Azur et nous nous y surnommions Sénèque, Pétrone et Lucain ! C’étaient nos panoplies d’écrivains, au sens où l’on reçoit à Noël des panoplies d’infirmière ou d’Indien ! » Dominique Noguez
(Extrait de La Panoplie littéraire – Numéro 47, printemps-été 2013)